top of page

La place du chien dans l'arbre généalogique, quand l'incompréhension conduit au rire

Dernière mise à jour : 3 juin

 


L'anecdote qui suit retrace un épisode survenu au cours d'une séance de thérapie en analyse transgénérationnelle.


Nous en étions à l'étape qui consiste à construire l'arbre généalogique. La personne que j'accompagnais avait un enfant d'un premier lit qui portait le nom de son père. Le nom du père désignait une race de chien que, pour préserver la confidentialité, je nommerai "Dobermann".


C'est donc très naturellement qu'elle positionne son enfant dans l'arbre généalogique.


Lorsqu'elle m'en donne lecture, je ne sais vraiment pas pourquoi, je ne vois que le nom "Dobermann" et sans imaginer une seconde qu'il s'agit d'un patronyme, je m'exclame très spontanément :

"Vous avez été loin dans la précision ! Vous avez même indiqué la place du chien dans votre arbre généalogique."


Elle me répond : "Pas du tout, c'est mon fils."


À cet instant, je réalise la gaffe que je viens de faire et confuse, je lui présente mes excuses avec un regard contrit. Elle éclate de rire et nous partons dans un fou rire dont je garderai longtemps le souvenir.

42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare

Mit 0 von 5 Sternen bewertet.
Noch keine Ratings

Rating hinzufügen
bottom of page